Geneviève Laloy : dans la peau des petits

En ce mois d’avril 2013, lors de la dernière cérémonie des Octaves de la Musique, c’est Geneviève Laloy qui a reçu le prix « Chanson Jeune Public ». Voilà une belle occasion de retracer un parcours parmi les plus inventifs et les plus riches dans le monde de la chanson Jeune Public.

glaloy

 La chanteuse n’est pas une nouvelle venue dans le secteur. Après ses premiers pas sur « Le cordon musical » (1993) et « Le cordon pictural » (1998) du musicien pédagogue Pierre Chemin, elle se lance complètement dans l’aventure, en 2005, en tant qu’auteure-compositrice-interprète de chansons destinées à toute la famille (à partir de 6 ans).

Si la terre (1)Son premier album « Si la terre… » (2005) reçoit un très bon accueil de la critique et du public. Et, des chansons comme « Moi je le sais », dit la Sorcière ! ou Sors de là, gredin ! deviennent vite des classiques que les enfants reprennent en chœur lors de ses concerts. Ce succès est tout d’abord dû à la qualité de son répertoire tantôt folk, tantôt jazzy qui tout en s’adressant aux enfants ne cède en rien à la facilité. Quant aux arrangements ciselés du flûtiste et saxophoniste Philippe Laloy, ils sont tout simplement sublimes.

 HirondellesEn 2008, la chanteuse confirme tout son talent au travers des douze perles de « Hirondelles ». On retrouve Vincent Noiret à la contrebasse, Paul Prignot aux guitares et bien sûr Philippe Laloy qui confèrent une cohérence redoutable aux compositions. La demoiselle maîtrise encore mieux l’art de parler aux petits sans bouder le plaisir des parents.

 bleuesDans la continuité de ses prédécesseurs, « Bleue » (2012) témoigne du bonheur toujours renouvelé qu’ont Geneviève Laloy et ses musiciens à créer des chansons pour tous qui rayonnent et touchent ceux qui prennent la peine de s’y attarder. Deux invités de marque, Marie-Sophie Talbot (chant, piano, udu) et Thierry Crommen à l’harmonica, nourrissent de couleurs inédites les arrangements de l’indispensable Philippe Laloy.

 On ne remerciera jamais assez Geneviève Laloy d’éveiller les enfants à la poésie. Sans avoir peur d’un vocabulaire étendu et imagé, jamais gnangnan, elle arrive à se mettre comme peu dans la peau des petits. Aucune hypocrisie, aucune sensation d’arrivisme dans ces chansons-là.

A écouter

  • Geneviève Laloy : « Si la terre… » (Homerecords.be, 2005). LJ0235 (dès 6 ans)
  • Geneviève Laloy : « Hirondelles » (Homerecords.be, 2008). LJ0236 (dès 6 ans)
  • Geneviève Laloy : « Bleue » (Polyson, 2012). LJ0237 (dès 6 ans)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.