Christian TARROUX : « La terre c’est sans mesure »

Tarroux 2L’Albigeois Christian Tarroux écrit depuis 40 ans. La terre c’est sans mesure est son cinquième album où il voit ses textes mis en musique. Ce petit dernier est tout particulièrement destiné au jeune public, même si les « grands » s’y retrouveront pleinement.

Tout a commencé par une belle rencontre avec des enfants d’une école primaire qui l’ont inspiré. L’écrivain a eu envie de les ouvrir au monde en leur parlant comme un adulte mais aussi comme il le dit lui-même, avec son « âme d’enfant ». Au fil des ans, il propose à des compositeurs de grand talent (Damien Deshayes, Christophe Ferrer, Patrice Guiraud, Elhad Pieczyk-Ali et Florent Tarroux) de mettre en musique ses textes. Un travail d’orfèvre qui aboutit à une véritable osmose entre textes et musiques. Enfin, sur le disque, l’enchanteur nous fait le plaisir de dire ou de chanter ses textes accompagné par une kyrielle d’instrumentistes talentueux qui apportent des couleurs chaleureuses à son univers, au son des flûtes, clarinette, cor, violons, accordéon, guitare, trompette, saxophone, trombone, contrebasse, piano, mélodica, …

Christian Tarroux fait vivre ses poèmes en les disant de manière hypnotique, un peu à la manière de Julos Beaucarne. Il offre une jolie palette de tons : des contes slammés (« Le crotale cotillon »), des histoires narrées sans théâtralisation (« Le petit âne gris », « Nez crochu trois verrues »), des textes truffés d’allitérations («  Les croquants de crocodile », « Jolis bolets et chanterelles »), ….

Tarroux

Une poésie tendre livrée avec sincérité, un amour des mots communicatif. Un poète-diseur qui communique à merveille son message : comportons-nous tels des citoyens attentifs à notre planète et aux autres, dans le respect des différences de couleur, d’ethnie, de religion ou de langue. Seul regret : ces vingt trésors auraient mérité une pochette au graphisme professionnel et une illustration plus inspirée.  Surtout, que cela ne vous empêche pas de vous y plonger !

Christian Tarroux : « La terre c’est sans mesure »

(Le Tam Tam Bleu, 2013)

LJ6250

Dès 3 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.