Quand les chanteurs pour grands chantent les animaux, ça peut vachement leur plaire, à nos petiots ! (DEUXIÈME PARTIE)

Voilà un bon moment que j’avais envie de vous partager, sous forme de vidéos, ces quatorze chansons de tous poils sur les animaux pas spécialement écrites pour les petiots mais qui, à mon humble avis, devraient les faire bondir et rugir de plaisir. En tous cas, mon petit bonhomme, lui, les adorent ! Et voici la deuxième livraison de sept titres plus récents.

8. Sttellla, Les éléphants, 1990

J’avais quinze ans quand ce clip est sorti ! L’humour potache et calembouresque de Sttellla et le son lo-fi de leur musique à l’époque m’avait directement fait triper ! Aujourd’hui, j’ai un plaisir fou à partager ce bestiaire loufoque avec mon « phoque-phoque, mon petit phoque » !

 J’aime bien les éléphants/Fanfan les éléphants/J’aime bien les serpents/Pan-pan les serpents/J’aime bien les pingouins/Gouin-gouin les pingouins/J’aime bien les tigres, j’aime bien les lions/Mais je n’aime pas les singes/Oh guenon !

9. Thomas Fersen, La chauve-souris, 1999

Là, c’est le rythme et les intonations tsiganes qui envoûtent dans un premier temps. Et puis, on rentre dans cette histoire d’amour saugrenue – une chauve-souris amoureuse d’un parapluie insensible – qui se termine finalement bien ! Toute la magie de Thomas Fersen est dans ce titre devenu instantanément un classique repris en chœur par tout le public à chaque concert. Un bijou qui plaira aux plus petits qui continueront à l’aimer en grandissant !

 Une chauve-souris/Aimait un parapluie/Un grand parapluie noir/Découpé dans la nuit/Par goût de désespoir/Car tout glissait sur lui/Une chauve-souris/Aimait un parapluie

10. Sanseverino, Loulou, 2004

Petite entorse au principe de base de cette playlist – à savoir, des chansons qui ne sont pas initialement créées pour les petits mais qui devraient leur plaire –, voici « Loulou », une petite merveille du magicien de la chanson qui swingue, Sanseverino. Bon, au départ, cette chanson s’appelait « Swing du nul » et figurait sur son premier album. Et puis, il a modifié le texte pour le film Loulou (2003) de Grégoire Solotareff et Serge Elissalde. Et, cette chanson pas nulle du tout est devenue une petite perle ! Le dessin-animé (court-métrage) est incontournable lui-aussi !

Le loup d’ordinaire est méchant/Il se nourrit tout le temps d’enfants grassouillets/Ou alors il avale des petits porcelets/Mais quand il tombe sur des lapins/Il ne peut pas n’en manger qu’un/Sa moyenne se situe entre vingt et deux cent quatre-vingts/C’loup-là, j’comprends pas ! J’sais pas qu’est-ce qu’il a/On dirait que c’est pas un loup, ni une chèvre, ni un chou/Loup, loup, loulou, ne vaut pas un clou, hou hou hou/Ni un kopek, ça ne vaut rien du tout un loup !

11. Tricot Machine, L’ours, 2008

Le duo Québécois Tricot Machine est craquant à plus d’un titre. La plupart du temps, c’est Matthieu Beaumont qui écrit les chansons. Du cousu main pour la chanteuse à la voix douce, Catherine Leduc. La chanson « L’ours », elle, a été entièrement composée par la demoiselle qui nous raconte l’étrange idylle entre une jeune fille et un ours en peluche. Une histoire qui, à y « écouter » de plus près, se termine mal ! Que cela ne vous empêche pas de vous laisser porter par cette mélodie enchanteresse et ses voix amoureuses qui se mélangent parfaitement !

J’ai sauvé la peau d’un p’tit ours/Pis son cœur, je l’ai pas volé/J’ai tué le chasseur avant qu’il shoote/Et l’ours m’a consolée/Tu es doux et juste un peu farouche/Mais je sais que je t’apprivoiserai/Tu as mordu dans mon cœur à pleine bouche/Et t’y est installé

12. Damien Robitaille, Porc-épic, 2008

Encore un Québécois pour une chanson qui ne manque pas de piquant ! Comment ne pas se frotter à ce « Porc-épic » si attachant ! Une ballade groovy et entêtante qui met instantanément de bonne humeur. C’est farouche et chaleureux à la fois. Je parie que toute la famille se surprendra à chantonner : Je suis le porc-é porc-é porc-épic.

Je suis le porc-é porc-é porc-épic/Une bête ben sympa sympa sympathique/Quand y a des problèmes, pas de problème/Je dresse mes aiguilles/Personne ne peut pénétrer ma coquille/Attention les vilains, les venimeux/Je vais vous piquer avec ma queue/Quand y a des problèmes, pas de problème/Je dresse mes aiguilles/Personne ne peut pénétrer ma coquille

13. Pigalle, Madame Louise, elle est exquise, 2008

François Hadji-Lazaro du groupe Pigalle, en duo avec Emily Loiseau, se penche sur le problème de la fonte des glaces. Il raconte, avec humour et cynisme, l’histoire de Madame Louise, une « pingouinette » qui est témoin de la catastrophe. Dans le refrain, c’est une voix d’enfant, nonchalante et détachée, qui chante, sur l’air d’ « Ainsi font, font, font, les petites marionnettes », ces nouvelles paroles : Ainsi fond, fond, fond, la banquise, la banquise… . Chanson tragique mais diablement magique !

Madame Louise sur sa banquise/Madame Louise, elle est exquise/Pingouine dans l’océan Arctique/Elle est née au temps du Titanic/Elevée dans la rigueur climatique/Dans son petit berceau frigorifique///Madame Louise sur sa banquise/Madame Louise, elle est exquise/Elle grandit, Pingouinette ludique/Mais elle découvrit qu’il y avait un « hic »/Ça fondait plus vite que la musique/La banquise devenait toute rachitique/Ainsi fond, fond, fond, la banquise, la banquise…

14. Claire Diterzi, À cor et à cri, 2010

Et pour terminer, la chanson qui ne prend pas la tête et qui donne des ailes. Des bruits et des onomatopées pour une chanson traditionnelle chantée à la manière d’une guindailleuse par Claire Diterzi – véritable pinson de la chanson actuelle – qui possède une collection de timbres impressionnante. Ah, ce cri qui racle la gorge imitant celui du corbeau ! Tous les enfants de mon entourage ont eu besoin de se le réapproprier !

Coucou ! Coucou !…/Tsi-bé, tsi-bé… /Gli, gli, gli, gli, glic…/Zvi-zvi…/Kaou, kaou…///Dans la forêt lointaine, on entend le coucou/Du haut de son grand chêne, il répond au hibou/Coucou hibou !

Découvrez aussi ces deux merveilleux albums entièrement consacrés aux animaux de chanteurs pour grands qui s’adressent pour le coup totalement aux petiots…

Julien Baer : Milanimo (Actes-Sud Junior, 2013)

Pascal Parisot : Bêtes en stock (Naïve, 2010)

(Ré-)écouter les sept premières chansons !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s