Sigrid BAFFERT et Alexis CIESLA : « Halb, l’autre moitié »

LE0487L’histoire se déroule dans un décor d’après-guerre, quelque part dans les Balkans. Dans un immeuble déserté et marqué par les balles, vivent la vieille Baka, sa petite fille Tallinn et leur chien Frageh (qui signifie « question » en yiddish). Pour les dix ans de Tallinn, sa grand-mère décide de lui offrir ce qui lui reste de plus précieux ; sa clarinette. Et avec elle, une mélodie transmise de mères en filles depuis la nuit des temps. Une mélodie qui donne les clés de la vie. Mais de cette mélodie, Baka n’en connaît plus que le début, sa mémoire ayant décidé de l’abandonner peu à peu. Plus elle tente de s’en souvenir, moins elle trouve et plus le chien Frageh gonfle, encore et encore comme une question sans réponse de plus en plus envahissante. Tallinn va alors essayer d’aider sa grand-mère et ensemble, avec le chien, elles vont voyager jusqu’au village natal de Baka à la recherche de la deuxième moitié de la mélodie… Chut, interdiction formelle de vous dévoiler la suite !

Cette histoire magnifique, gorgée de métaphores, aborde le thème de la transmission intergénérationnelle. Mais c’est aussi un voyage initiatique dans lequel la musique tient une place prédominante : elle a le pouvoir de traverser les temps, les guerres, les contrées, de favoriser les rencontres en se réinventant sans cesse. C’est une musique faite de chansons gaies et entraînantes, aux accents klezmer, qui apporte joie de vivre et humour au sein d’un récit parsemé de trous (trous de la guerre, trous au sein de la famille dispersée, trou de mémoire).

LE0487-2

Le texte ne manque pas de raffinement. Et l’interprétation d’Elsa Zylberstein est tout simplement superbe. Sa voix tantôt douce et subtile, tantôt intense et vibrante, s’accorde parfaitement au son de la clarinette, instrument roi de l’enregistrement. Narration et musique se complètent, s’imbriquent l’une dans l’autre pour former un tout harmonieux que les illustrations de Barroux viennent mettre en valeur : des dessins chauds et tendres, aux aplats de couleur, aux formes géométriques simples et rondes qui donnent de la densité au récit.

Bref, il n’y a rien de trop et aucune fausse note. On sent que cet ouvrage a pris le temps qu’il fallait pour murir. Un album sensible, plein de sens et d’optimisme, destiné à tous et même aux tout-petits. Une bouffée d’émotions !

Sigrid Baffert et Alexis Ciesla : « Halb, l’autre moitié »

(Les Éditions Des Braques, 2014)

LE0487

Dès 5 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s