Dans le rétro : « Fraggle Rock »

Entrez dans la danse, les soucis n’ont pas de chance. La musique commence, ça c’est Fraggle Rock !

Doozers-observedPonctuellement diffusée au début des années 1980[1], la série d’animation Fraggle Rock est née de l’imagination fertile du célèbre Jim Henson. Si ce nom ne vous dit rien, sachez que c’est à lui que l’on doit les célèbres Muppets, les films Dark crystal et Labyrinth ou encore la série Sesame street. Rien que ça !

Fraggle Rock est un monde souterrain dissimulé derrière l’atelier de Doc et de son chien, Croquette. Le spectateur y découvre des pensionnaires pour le moins inhabituels : les Fraggles, des êtres toujours prêts à s’amuser et à chanter, les Doozers, mini-constructeurs acharnés ou encore les Gorgs, une famille de géants qui se voient comme les maîtres du monde.

Fidèles aux marionnettes qui ont fait sa renommée, Jim Henson a créé avec cette série un univers plein d’humour et de fantaisie où la bonne humeur est légion. La dynamique découle de la confrontation des différents « mondes » mis en présence : celui de Doc (interprété dans la version française par Michel Robin) qui ancre la série dans notre réalité, celui des Fraggles qui découvrent dans le premier épisode l’existence d’un monde extérieur au leur et celui des Gorgs qui se pensent omnipotents. L’interaction entre les différents personnages peuplant les différents lieux rythme chaque épisode. Ainsi chaque « problème » trouve son origine/résolution dans le lien qui unit les individus (et leur sphère géographique) entre eux.

FraggleRock-MusicalFraggleFive1-1024x719

Gobo (le personnage principal) et ses amis Fraggles sont entourés de personnalités pour le moins singulières : l’oncle Matt parti découvrir notre monde, Germaine, la grande Crado toujours prête à distiller ses bons conseils ou encore le chien Croquette qui voit des Fraggles partout ! Henson arrive à doter chacun de ses personnages d’un caractère et d’un tempérament propre donnant de la sorte un éventail assez riche de nuances dans les échanges.

Sans jamais se vouloir didactique ou moralisateur, chaque épisode (d’environ 25 minutes) résonne comme une ode à la mixité, à l’entraide et à la différence. Cette partition se joue sur un ton léger où joie et chansons sont au rendez-vous.

Malgré une diffusion bien trop courte dans nos francophones contrées, Fraggle Rock, de par son côté artisanal et universel, demeure une série incontournable à faire découvrir aux jeunes générations.

Jim Henson : « Fraggle Rock »

1983 – 1987 : 5 saisons (96 épisodes) en V.O. / 26 épisodes en V.F.

VF0270 VF0306 VF0307 VF0308 VF0309

Dès 5 ans

 

[1] Si la série originale, diffusée sur la chaine HBO, a connu 96 épisodes, la version française n’en comptera que 26.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s