Dans le rétro : les Puppetoons

Que sont donc ces fameux Puppetoons ? Sans doute les avez-vous déjà rencontrés sans même vous en rendre compte… Il s’agit en fait de marionnettes animées en bois qui firent le bonheur des grands et petits écrans durant deux décennies (1930-1950). Le créateur de ces singulières figurines entre toutes reconnaissables se nomme George Pal. D’origine hongroise, il travailla notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. C’est là-bas qu’il se fera connaitre en réalisant pour la marque Philips une série de publicités en stop motion pour lesquels il utilisera des marionnettes de son invention : les Puppetoons.

PUPPETOONInspirées du travail de Ladislav Starewitch, ces poupées en bois sont composées de différentes parties interchangeables et filmées selon la technique du stop motion, image par image donc. Utilisées pour vanter les mérites d’un poste radio Philips, ces publicités feront la part belle à la musique qu’elle soit classique ou jazz. Et le tout filmé en Technicolor s’il vous plait !
Dans les années 1940, George Pal se tourna vers les Etats-Unis où il rejoignit les studios Paramount. Là, il signera une quarantaine de courts métrages Puppetoons (non publicitaires cette fois) pour lesquels il recevra par ailleurs un Oscar d’honneur en 1944. Par la suite, en raison des coups de production de plus en plus élevés, il se consacrera aux longs métrages en prises de vue réelles dans lesquels il intégrera ses célèbres marionnettes.

Parmi ses films les plus connus, citons l’un de ses spots publicitaires réalisé en 1938 pour Philips. Toute la magie et le savoir-faire du réalisateur s’y expriment déjà dans un tourbillon de couleurs et de musiques entraînantes. Le court métrage eut tellement de succès dans les salles de cinéma, que les exploitants le programmèrent sans le facturer à Philips !

jasper-harp2L’une des réalisations les plus touchantes de Pal fut sans doute « Tulips Shall Grow ». Tourné en 1942, en pleine Seconde guerre mondiale le film célèbre l’amour que même les bombes ne peuvent arrêter. Pour la petite histoire, sachez que Pal engagera dès ce film Ray Harryhausen (personnage célèbre dans l’histoire des effets spéciaux) comme assistant. Par la suite, ces Puppetoons seront l’occasion d’introduire un personnage récurrent : Jasper. Ce petit garçon afro-américain sera le héros d’une douzaine de films où musiques, bonne humeur et un brin de morale seront au rendez-vous.

Intemporelle, magique, singulière,… les qualificatifs ne manquent pas pour décrire l’œuvre animée de George Pal qui, aujourd’hui encore, ne manque pas de séduire et d’influencer la jeune génération qu’elle soit simple spectatrice ou professionnelle du le monde de l’animation.

George Pal : « The Puppetoons »

(Bach films, 1934-1947)

VP7424

Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s