DIVERS REALISATEURS : « Neige et les arbres magiques »

cover_vn0548Le studio Folimage nous fait le plaisir d’éditer une nouvelle compilation de courts métrages d’animation une fois encore de grande qualité. Ce sont ici quatre films qui sont proposés où la nature et l’enfance sont mises à l’honneur.

Le premier court (et aussi le plus… long des quatre) s’intitule « Neige », comme peut d’ailleurs le laisser deviner le titre de cette compilation. Réalisé à partir d’éléments découpés, le film nous conte l’histoire d’une rencontre improbable entre un petit garçon et une famille d’Inuits installée sur un rond-point. D’une grande douceur tant visuelle que narrative, « Neige » aborde le thème des différences culturelles mais aussi celui des réfugiés climatiques. Le tout vu à travers les yeux d’enfants. Entre magie et réalité, ce court métrage pour le moins saugrenu prend le parti de ne pas sous-titrer (ni même doubler) les dialogues en inuit. Cela a pour effet non seulement de marquer clairement les différences culturelles, mais aussi de donner une musicalité particulière au film.

Avec «Tigres à la queue leu leu », Benoît Chieux (qui avait travaillé notamment avec Jacques-Rémy Girerd sur « Tante Hilda ») adapte un conte traditionnel coréen. On retrouve par ailleurs dans le rendu aquarelle du film les codes graphiques coréen. Cette histoire d’un petit garçon flémard qui se révèle au final d’une grande ingéniosité se veut volontiers impertinent et drôle avec une fin des plus savoureuses.

« One, two, tree » nous met en présence d’un arbre qui décide de chausser les bottes d’un promeneur afin d’aller à la rencontre du monde. Avec son graphisme très enfantin et coloré, son absence de dialogues, ce petit film est une ode très sympathique à la biodiversité et à la différence.

pousse

Pour clore ce programme, « La petite pousse » propose une combinaison d’animation assez surprenante. La réalisatrice a en effet choisi d’associer l’animation de sable avec des peintures à l’huile. Le résultat de ce qui se révèle être un travail de fourmi est pour le moins bluffant. S’ajoute à cela une histoire très poétique sous forme de comptine à la fois accessible et très riche.

« Neige et les arbres magiques »

Neige d’Antoine Lanciaux et Sophie Roze

Tigres à la queue leu leu de Benoît Chieux

One, two, tree de Yulia Aronova

La petite pousse Chaïtane Conversat

(Folimage, 2015)

VN0548

Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s