Thomas PITIOT : Allez jouer dehors !

allez-jouer-couverture-web-bb8ddThomas Pitiot a déjà cinq albums à son actif, plutôt destinés à un public adulte. Il a bourlingué sa bosse aux quatre coins de la francophonie mais aussi – ça se sent dans sa musique et son phrasé !  – en Afrique. Aujourd’hui, il se tourne vers le jeune public et nous sort de sa guitare quatorze pépites inspirées des nombreux échanges qu’il a eus avec des enfants de Seine-Saint-Denis et de la France entière dans le cadre d’ateliers d’écriture qu’il a animés ces dernières années.

Des histoires à dormir debout et des pérégrinations au cœur des imaginaires qu’il défend aussi sur scène (avec Michel Kanuty aux claviers et Yvan Descamps à la batterie) avec une présence incroyable et un réel talent d’animateur.

Chanteur engagé, digne successeur de François Béranger, Thomas Pitiot est un poète humaniste qui veut faire réfléchir les enfants et cherche à ce qu’ils posent un regard toujours plus ouvert sur nos relations au monde, aux autres : « Dans ma classe », « Ma cousine », « Dans la cité Maurice Thorez ». Par ailleurs, ce magicien des mots sait sortir de sa besace à qui veut les entendre des perles de fantaisie : « Oumia oumia » où les animaux parlent en verlan, « Balakissa » où la neige tombe sur Bamako pour le plus grand plaisir d’une petite fille, « Mieux à faire » où les militaires sont appelés à déserter pour aller au cinéma, en bibliothèque ou à la patinoire, « Couper les oignons » où un p’tit gars est prêt à faire n’importe quoi pour éviter ça, « Mamie Jeanine » qui bousille les oreilles avec ses bisous d’abeille, « Le grand carnaval » où tout le monde est invité à défiler en fête dans la rue, même les enrhumés. Enfin, si notre griot chante, c’est aussi pour exorciser les peurs des petiots : la peur contagieuse dans « Même pas peur de la peur », les pensées loufoques dans « Noyau de cerise », les  on-dit quand on passe en sixième dans « À c’qui parait ». Important : au creux de chaque chanson, il y a toujours un message fort qui parlera à toute la famille.

Excellent musicien, fin connaisseur des rythmes et de la fièvre acoustique du continent africain, Thomas Pitiot sait faire swinguer ses mots et donne l’envie de se trémousser sur ses ballades chaloupées.

Le CD  est inséré dans une pochette-livre soignée où chaque texte est illustré avec une grande sensibilité par Eloïse Scouarnec, spécialiste du dessin assisté par l’ordinateur.

Un bien beau travail dont la profondeur n’a d’égale que les ailes qu’il donnera aux jeunes auditeurs qui s’y plongeront.

Thomas Pitiot : Allez jouer dehors !

(L’Océan Nomade, 2016)

LJ4420

Dès 6 ans

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s