Sunao KATABUCHI : « Dans un recoin de ce monde »

Au Japon, le souvenir de la Seconde Guerre mondiale et des horreurs nucléaires subséquentes est encore très présent. Dans un recoin de ce monde revient sur ces douloureux moments avec autant d’à-propos que de douceur.

L’histoire qui nous est contée est celle de Suzu, une jeune fille rêveuse, passionnée par le dessin. Elle vit avec sa famille, des cultivateurs d’algues, non loin d’Hiroshima. À la suite d’un mariage arrangé, elle va déménager dans la ville de Kure, important port militaire, qui va être la proie des fréquents bombardements américains. Nous sommes en 1944…

Avant d’être un film, Dans un recoin de ce monde est un manga renommé de la dessinatrice Fumiyo Kôno. Cette adaptation animée est signée Sunao ­Katabuchi. Réalisateur peu prolifique autant que discret (c’est son troisième long métrage en 15 ans après notamment Mai Mai Miracle), il aura mis plus de quatre années à se documenter sur les lieux, l’histoire et les coutumes de l’époque avant de se lancer dans la réalisation de son long métrage. Ce souci d’exactitude se ressent très fortement à la vue du film, donnant à l’œuvre une valeur quasi documentaire. L’intelligence du récit est de lier l’Histoire (celle du Japon en guerre) et la « petite » histoire (celle de modestes paysans), donnant ainsi un point de vue très humain sur ces événements de triste mémoire. Bien que très réaliste dans sa description du quotidien, le film ne se veut nullement plombant, opposant à la réalité laborieuse l’inventivité et la rêverie de la jeune Suzu. Et si les horreurs de la guerre ne sont jamais éludées, l’auteur préfère lui substituer le pouvoir d’abstraction et de création de la jeune dessinatrice. Ainsi, tout en célébrant la force de l’imaginaire, le film se veut également un bel hommage à l’art du manga et du cinéma d’animation.

Chronique douce-amère d’un passé violent, Dans un recoin de ce monde se livre dans un écrin fait de dessins tout en rondeurs où de subtils représentions poétiques et oniriques se superposent à des rendus historiques, géographiques d’un réalisme bluffant.

 

 

Sunao ­Katabuchi : « dans un recoin de ce monde)

(ESC éditions, 2018)

VD1225

Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s